L’Ukraine présente un risque d’éclatement, dont le premier effet géopolitique serait la coupure du gaz en direction de l’Europe, gaz vital pour l’industrie de plusieurs pays. Le second serait un ralentissement de l'intégration économique entre la Russie et l’Union européenne. George W Bush, George Soros, la CIA et un lot d’autres crapules s’en sont aperçus et ont financé le "Peste orange", médiatiquement rebaptisée "Révolution".

03 août 2006

Ukraine, Ianoukovitch Premier ministre : rien n'est joué avant la création d'une nouvelle coalition - Ukraine, Ukrainien : le site

Ukraine, Ianoukovitch Premier ministre : rien n'est joué avant la création d'une nouvelle coalition - Ukraine, Ukrainien : le site: "Crise constitutionnelle en Ukraine
Ukraine, Ianoukovitch Premier ministre : rien n’est joué avant la création d’une nouvelle coalition

Une victoire des Ukrainiens contre les USA, mais il faut rester vigilants

jeudi 3 août 2006, par claude rainaudi

La désignation de Ianoukovitch comme Premier ministre constitue une victoire symbolique des Ukrainiens sur les agents « oranges » ; elle n’est pas encore devenue une victoire politique. En effet :

- une nouvelle coalition doit être créée sur la base de la « Déclaration d’unité nationale » ;

- on ignore le contenu de cette déclaration ;

- suivant son contenu, elle pourrait être refusée ;

- même acceptée, elle aura, dans tous les cas de figure, de puissants opposants dans le pays.

Dans les deux cas de figure qui se présentent — victoire des Ukrainiens sur les partis oranges pro-US ou trahison des politiciens — la vigilance reste de mise. Dans le premier cas, il faut s’attendre à des actions déterminées de Ioulia Timochenko et de ses milices ; dans le second, tout serait à refaire. Dans de meilleures conditions, toutefois.

La situation"

02 août 2006

Ukraine : Ianoukovitch proposé Premier ministre, défaite des pro-US - Ukraine, Ukrainien : le site

Ukraine : Ianoukovitch proposé Premier ministre, défaite des pro-US - Ukraine, Ukrainien : le site: "Ukraine : Ianoukovitch proposé Premier ministre, défaite des pro-US
jeudi 3 août 2006

Juste après que j’avais mis en ligne l’article Ukraine, crise politique : Iouchtchenko joue la montre, la partie hispanophone d’ukraines.fr mentionnait plusieurs dépêches d’agence qui annonçaient une accalmie dans la crise.

Voir, par exemple, celle de Reuters http://lta.today.reuters.com/news/N....

Le Président Iouchtchenko (Yushchenko) avait, bien que hors délais, accepté de proposer Viktor Ianoukovitch (Yanukovich) comme Premier ministre.

La reculade des agents oranges est phénoménale, il s’agit d’une défaite des USA. Mais, s’ils ont (peut-être) perdu une bataille, ils n’ont pas encore perdu la guerre. Il faudra, plus que jamais, surveiller les agissements de Ioulia Timochenko (Yulia Timoshenko) et de ses sbires.

Par ailleurs, cela ne résoud en rien la crise du gaz qui se profile pour cet hiver. Peut-être, bientôt, un article à ce sujet.

CR."

Ukraine, crise politique : Iouchtchenko joue la montre - Ukraine, Ukrainien : le site

Ukraine, crise politique : Iouchtchenko joue la montre - Ukraine, Ukrainien : le site: "Ukraine, coalitions, crises
Ukraine, crise politique : Iouchtchenko joue la montre

Si Iouchtchenko ne désigne pas un Premier ministre, la situation pourrait dégénérer

jeudi 3 août 2006, par claude rainaudi

La constitution ukrainienne accorde un délai au Président pour proposer un Premier ministre à la Rada. Ce délai vient de s’écouler, une crise constitutionnelle se profile.

Sauf surprise de dernière minute (Iouchtchenko et son parti rejoignant la coalition anticrise, ou acceptant de passer dans l’opposition), on pourrait bien se diriger vers un schisme politique, aucune légitimité consensuelle ne parvenant à émerger.

Dernière minute : Ukraine : Ianoukovitch proposé Premier ministre, défaite des pro-US.

La constitution ukrainienne accorde un délai au Président pour proposer un Premier ministre à la Rada. Ce délai vient de s’écouler, une crise constitutionnelle se profile.

En Ukraine, lors des dernières élections législatives, en mars 2006, le parti des régions (pro-ukrainien) est arrivé en tête avec 32% des voix, suivi du bloc de Ioulia Timochenko (pro-US, 22%). Le parti « Notre Ukraine » du Président pro-US, Viktor Iouchtchenko (Yushchenko), s�"